Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

samedi 30 juin 2012

Ange branché

Quand on est une jeune gothique à la page, on a le droit de se montrer romantique, mais seulement dans une certaine limite ! Forte de cette affirmation, j'ai cherché quel cadeau fabriquer pour la fille de Louise, dont il est souvent question dans ce blog (vous savez, celle qui pense qu'une couverture de toutes les couleurs, ça fait mal aux yeux).


Et j'ai trouvé !



Cliquer sur l'image pour agrandir

Un peu par plaisanterie, un peu parce qu'elle aime aussi les bijoux (et pas seulement ceux à tête de mort), j'ai choisi pour elle l'ange à bijoux du livre "une journée chez Tilda" (je vous le recommande, il y a plein d'idées sympas), mais l'ange rose et blanc à fanfreluches est devenu pour l'occasion un ange à ailes grises et à dentelle noire...



Cliquer sur l'image pour l'agrandir









Un ange gothique, quoi !

Marie




samedi 23 juin 2012

La beauté cachée du jardin


Il en existe, de ces fleurs injustement décriées, de ces "mauvaises herbes" dont les pesticides nous ont débarrassés et que l'on regrette maintenant de ne plus voir en bordure des champs de blé, les coquelicots, les bleuets, les colchiques... 
Allez, j'avoue, moi, j'aime le chardon. 
Pendentif Chardon
Les chardons me font penser à ce vers de Kipling qui dit :  

"The glory of the garden lies in more thant meets the eye" 
(la gloire du jardin est au-delà de ce que voient les yeux). 


Après tout, les roses aussi ont des épines !!
Plat Glory of the Garden
Cliquer sur l'image pour agrandir
Les artistes des années 20 ne s'y sont pas trompé, les fleurs sauvages ont été parmi leurs sujets favoris, comme ces fuchsia de Mucha : 

reproduits sur une tasse : 
Tasse Glory of the Garden
Tiens, tiens, mais il manque le poème, non ? Non... Il est juste caché autour de l'anse  : 

La préparation utilisée pour le dessin et le medium pour la peinture étaient un peu gras, du coup, comme la tasse était en céramique et pas en porcelaine, le trait est trop fort. A recommencer à l'occasion... Quand je serai à la retraite !


Bon, allez, le quizz du jour : et vous, vous vous vexez si on vous offre un bouquet de chardons ? 

Louise 

mercredi 20 juin 2012

Inspiration art déco

Dans la famille "pastel du mardi", je vous présente ma dernière tentative : je continue à explorer les possibilités du pastel... et je suis toujours aussi perplexe sur les techniques à employer ! On a beau dire, rien ne vaut l'apprentissage avec un maître.
J'échangerais bien des cours de reliure japonaise contre des cours de pastel, ça intéresse quelqu'un ? :-)

Mon dernier dessin, donc, inspiré par une affiche de Vogue des années 30. L'original est beaucoup plus beau... mais (dixit le petit dernier de la famille), il paraît que j'ai mieux réussi la bouche que sur l'affiche ! 

Merci, mon petit père, tu es bien le seul à comprendre les talents artistiques de ta mère dans cette maison !


Marie

samedi 16 juin 2012

Inspiration

Vous vous souvenez, on trouve vraiment tout sur internet... Le seul problème c'est qu'on ne prend pas toujours le temps de noter le nom des sites intéressants, et après, on a du mal à se souvenir de l'endroit d'où vient un joli modèle !

Après des recherches archéologiques suivies, je suis donc très fière de vous annoncer que j'ai retrouvé le site où figurait le patron de ces boucles d'oreille, faciles à réaliser et pourtant très élégantes :
Boucles d'Oreille Bidouillette
C'était sur le site de Bidouillette, qui, entre autres ouvrages de dame, propose un grand nombre de modèles de frivolité en français. Vous trouverez les explications ici.

Voici mes deux version des mêmes :
Pendants "Soleil" pour une filleule qui n'a pas peur de la couleur
Pendants "Red loop", en couleur gothique, bien sûr !
Bon, allez, comme je vous aime bien, je vous donne une petite liste de mes sites fétiches pour la frivolité :

Il y a bien sûr les modèles de Totusmel et d'Agasunset, dont je vous ai déjà parlé ici et ici. Ils sont dans une ligne plutôt moderne et très "design". Agasunset présente surtout ses réalisations mais la créatrice de Totusmel offre quelques modèles expliqués, dont certains sont tout simplement spectaculaires. 
Un projet (un de plus !), c'est de me lancer un jour dans la réalisation de ce masque : 
Masque Totusmel
Explications
ici
Il est superbe, non ?
 
Heureusement, il y a des sites qui ont pitié des débutantes, comme celui de Georgia Seitz, qui met en ligne de nombreux patrons gratuits, mais aussi des explications techniques, des conseils, des scans de livres anciens pour stimuler l'imagination... Il faut juste ne pas se laisser rebuter par la page d'accueil un peu confuse. 

C'est  sur ce site que figure, par exemple, le modèle du coeur ci-dessous, réalisé pour une carte de félicitations à de futurs mariés : 
Non, non, je n'avais pas bu quand j'ai écrit la phrase !!! 

Le site Free Tatting donne tout un tas de patrons gratuits en anglais : bijoux, marque-pages, napperons... Les explications sont parfois un peu succinctes mais les utilisations sont infinies, par exemple ce marque-page :
Marque-page, modèle ici
dont je n'ai gardé que le bout, monté sur une chaîne :

Ou encore ce carré de napperon : 
Patron du motif ici

transformé en pendentif : 
Pendentif Lady of Shalott
J'avoue que j'affectionne particulièrement ce motif, déjà répété plusieurs fois avec de petites variantes : 
Pendentif Soleil d'hiver

Pendentif Perles
Et puis, évidemment les sites qui mettent en ligne des livres anciens comme le projet Gutenberg, déjà cité ici, l'Université d'Arizona, citée ici, et enfin, mon favori, un site sur lequel on trouve des centaines de modèles anciens de crochet, tricot, point de croix etc... dans toutes les langues, Antique Patterns Library

Voilà pour la frivolité, ne soyez pas trop exigeantes, le crochet et la peinture sur porcelaine, ce sera pour une autre fois !

Louise

mercredi 13 juin 2012

Photos à coudre

Le problème des photos, c'est qu'on ne sait jamais quoi en faire.

Surtout les numériques d'ailleurs. Elles sont là, tristement stockées sur un disque dur, tellement nombreuses qu'on n'a même plus envie de les regarder !
Forte de cette constatation et en quête de cadeaux d'anniversaires à faire, j'ai décidé de tenter une nouvelle approche : la photo à coudre !
Le principe est simple : on choisit quelques photos, deux tissus assortis (un neutre et un coloré), quelques mini-objets plutôt plats, des tickets de train, de musée, des pièces de monnaie... et en avant ! Voilà de grands sacs pour faire quelques emplettes ou aller à la plage, uniques, personnalisés et surtout évocateurs de beaux souvenirs pour le destinataire.

C'est comme ça que le beau voyage de mon amie Edith, partie à vélo de Suresnes pour aller jusqu'à Rome (oui, vous avez bien lu, Paris-Rome à vélo, ça vous en bouche un coin, non ?) s'est retrouvé immortalisé !

Du bleu sombre pour mettre en valeur les photos, un tissu intérieur qui m'évoquait les motifs de la Renaissance italienne, et quelques indications brodées pour les étapes...
Côté pile (cliquer pour agrandir)
Côté face ! (cliquer pour agrandir)
Doublure intérieure (cliquer pour agrandir)




Histoire de te dire, Edith, à quel point tu nous as épatés lors de ton périple !









Marie

lundi 4 juin 2012

E comme...

Vous vous souvenez des assiettes de naissance sur le thème A comme.... ?
Cette fois je vous propose le E.

C'est pour les deux ans de la mignonne, vous me direz, mais mieux vaut tard que jamais !


Louise

samedi 2 juin 2012

Et le samedi, c'est frivolité


En fait, ça commence le mercredi,  pendant la réunion de service, qui a généralement tendance à s'éterniser. Alors, discrètement, on sort une photocopie tirée d'un livre de frivolité ancien, comme ceux de Melle Riego de la Branchardière, qui était tellement douée pour cet art que la Reine Victoria lui avait demandé d'écrire un manuel pour les jeunes Anglaises. 

On trouve ce "Royal Tatting Book" sur le site de l'université d'Arizona, qui met en ligne un fonds qui comprend de nombreux ouvrages d'arts décoratifs.
Manuel de frivolité de Melle Riego de la Branchardière
consultable ici
Mais pour revenir à la réunion de service, nous voilà donc munie de cette photocopie, tirée de la page 10 :  
Comme il s'agit d'un modèle à réaliser avec des navettes, il faut le transformer pour la frivolité à l'aiguille et essayer de lui donner, peut-être, une touche un peu plus contemporaine. 
Quelques crobards plus tard (toujours discrètement), nous rentrons à la maison avec des idées à tester, mais ce sera pour le jeudi soir, où un premier essai avec un fil quelconque peut être tenté : 
Mais le samedi, avec un bon thé et le soleil qui entre par les persiennes, on se lance pour de bon : 
Essai en noir, argent et or
cliquer sur l'image pour agrandir
Bon alors, il paraît qu'il fait très "steampunk" dans les couleurs. Ah ? Bon ? C'est quoi le steampunk ? Ca peut se marier avec la frivolité ? Heureusement qu'il y a internet pour éclairer les mères d'adolescent(e)s !

Puisque les critiques ont parlé, ce sera donc le motif STEAMPUNK : 
Collier Steampunk
Une deuxième critique conseille une version du même avec des perles or ou cuivre à la place des argentées... Pourquoi pas, à voir... 


Le deuxième essai, c'est évidemment le noir et rouge du crobard ("trop cool", paraît-il) : 
Collier In the Middle of the Night
Il porte le nom d'une chanson de Within Temptation, évidemment ! 

L'idée de départ était de mettre une goutte en bas de chaque motif long, mais cela faisait vraiment trop lourd. 

Ca vaudrait peut-être le coup de l'essayer en blanc et mauve, celui là, ou... Pourquoi pas en noir, or et cuivre avec une goutte pourpre sur le motif central ? Ca ferait du steampunk gothique d'origine victorienne...

Louise