Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

mercredi 30 mai 2012

Le mardi, c'est pastel

Le mardi soir, je fais relâche : pas de machine à laver, pas de formulaire-pour-l'école-à-remplir-tout-de-suite-parce-que-j'ai-oublié-de-te-le-donner-hier-et-que-je-vais-avoir-une-heure-de-colle, pas de papiers administratifs en tous genres, rien ! Enfin, plus exactement, je passe ma soirée à faire des choses qui m'amusent, en général devant la télé, histoire de bien me laver aussi le cerveau de toutes les préoccupations quotidiennes...

Donc hier soir, j'ai allumé la télé (vive le Docteur House) et ressorti la boîte de pastels qui soit-dit en passant, ne ressemble déjà plus à rien. Les bâtonnets sont cassés, les couleurs mélangées (fini le bel arc-en-ciel du départ), il y a de la poudre de craie partout, bref, on voit qu'elle a servi !

Un livre sur les aquariums qui traînait, oublié par les enfants, m'a servi d'inspiration pour créer ce magnifique poisson rouge, jaune, euh... bariolé qui se ballade entre deux algues.


Bon le résultat vaut ce qu'il vaut.
Je n'ai toujours pas compris comment tailler le pastel pour faire des traits fins (je mets beaucoup d'espoir dans un taille-crayon spécial pastel commandé sur un site de beaux-arts...) et après coup, je trouve qu'il aurait fallu plus d'algues, devant et derrière le poisson pour créer un effet de profondeur.
Je ferai mieux la prochaine fois, comme on dit !




Mais je finis mon récit de la soirée. Une fois le dessin fini, je vais voir ma fille aînée (vous savez, celle qui fait des études d'art) pour qu'elle passe un coup de fixatif sur mon dessin.
Et là, vous savez ce qu'elle me dit ?

"Il est cool, le caillou à gauche !"

Euh, oui merci, mais le reste ?

Quand je vous disais que je ne suis pas encouragée dans cette maison !

Marie

samedi 26 mai 2012

Au pied des Grandes Eaux

Au coeur de l'Amérique du sud, se trouvent les plus belles chutes d'eau du monde. 
Si, si, je vous assure, voyez plutôt :  
Cataratas de Iguazu


Et aux pieds de ces Grandes Eaux (du guarani Y : eau et GUAZU : grand) on croise parfois un petit animal assez familier et espiègle, le coati, ou kuatî en guarani.

Un moment hors du commun... Alors, pour se souvenir des Kuatis des Grandes eaux les jours de grisaille, un peu de peinture sur porcelaine : 

Coquetiers "Les Kuatis"
Cliquer sur la photo pour agrandir
Louise

Une dentelle au tricot

Et oui, les aiguilles à tricoter, ça ne sert pas seulement à faire du point mousse et du jersey ! C'est la base, bien sûr, mais lorsqu'on maîtrise la maille endroit, la maille envers et le jeté, tout est permis ou presque...


Pour preuve, voici un exemple de dentelle tricotée des années 1950, pas si difficile que ça à réaliser, et qui permettra de finir joliment une couverture pour bébé.



Je l'ai réalisée en laine mohair rose, ce qui rend un peu plus flou le motif, mais en laine de coton fine, on dirait vraiment de la dentelle !


Vous voulez essayer ?
  • Monter 11 mailles et tricoter 1 rang endroit
  • 1er rang : 2 m endroit, 1 jeté, 2 m ensemble envers, 2 m endroit, 1 double jeté, 2 m ensemble endroit, 1 double jeté, 2 m ensemble endroit, 1 m endroit (le chat, lâche la pelote !)
  • 2ème rang : 3 m en, 2 fois 1 m env et 2 m end puis 1 j, 2 m ens env, 2 m end = 13 m
  • 3ème rang : 2 m end, 1 j , 2 m ens env, 4 m end, 1 double j, 2 m ens end, 1 double j, 2 m ens end, 1 m end = 15 m
  • 4ème rang :  3 m end, 1 m env 2 m end, 1 m env, 4 m end, 1 j, 2 m ens env, 2 m end = 15 m
  • 5ème rang : 2 m end, 1 j, 2 m ens env, 6 m end, 1 double j, 2 m ens end, 1 double j, 2 m ens end, 1 m end = 17 m (vous suivez toujours ?)
  • 6ème rang : 3 m end, 1 m env, 2 m end, 1 m env, 6 m end, 1 j, 2 m ens env, 2 m end = 17 m
  • 7ème rang : 2 m end, 1 j, 2 m ens env, 13 m end = 17 m
  • 8ème rang : 13 m end, 1 j, 2 m ens env, 2 m end = 17 m (on reste concentré)
  • 9ème ranf : 2 m end, 1 j, 2 m ens env, 11 m end, 2 m ens env = 16 m
  • 10ème rang (le final) : rabattre 5 m, 6 m end, 1 j, 2 m ens env, 2 m end = 11 m
  • Et retour au premier rang (vous voyez, pas si dur que ça... à condition de ne pas s'interrompre au milieu d'un motif sous peine de ne plus savoir à quel rang on s'était arrêté...) !
  • Une fois la bordure finie, il n'y a plus qu'à la coudre à votre châle ou couverture !

Le seul truc, c'est qu'au bout du 123ème motif (et oui, faire tout le tour de la couverture, c'est long), on commence à en rêver la nuit...
Marie

samedi 19 mai 2012

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers

Comme je vous l'ai déjà expliqué, j'adore tricoter pour les bébés. Ce début de printemps est fructueux : nous ne cessons de fêter l'arrivée de petits bout'choux chez nos amis !
Le temps n'étant pas encore très beau, j'ai choisi de tricoter des petits pulls en taille 1 mois, rapides à faire et faciles à entretenir pour les mamans pressées, ainsi que des petites pantoufles assorties.

La forme de base est simple mais on peut jouer sur les couleurs, le type de la laine ou même juste le modèle de bouton !




Par exemple, voici la version"Oxford" pour un petit Clément : laine chinée dans des tons clairs et boutons marrons tout simples...










Ou une version plus tonique, avec des touches de couleurs vives, pour un petit Victor à la maman russe...










Ou encore une version toute douce en laine pastel et boutons à fleurs pour Jessica, petite brunette qui vient de naître chez un couple d'amis québécois-malgache ! (la photo est prise de travers mais non, il n'y a pas une manche normale et une manche Elephant Man).

Voyons, à qui le tour maintenant ?

Marie

vendredi 18 mai 2012

Nettoyage de printemps

Eh ! Oui ! Après quelques semaines de pluie et de grisaille, ça y est ! 
C'est le printemps !
Gran Via (Madrid)
Avec la chaleur, les oiseaux reviennent, mais aussi les amis qui profitent des ponts du mois de mai pour venir goûter à la "movida" madrilène, participer aux fêtes de San Isidro ou à la saison taurine. 


Il a donc fallu libérer un peu d'espace pour les accueillir, et,  en ouvrant le placard de la chambre d'amis j'ai trouvé... Un empilement digne de Gaston Lagaffe... 

J'ai bien essayé de refourguer une partie du bazar à Marie (qui a déjà commencé à l'écluser, elle est trop forte !) mais ça n'a pas suffit. 



Une décision s'imposait : prendre le taureau par les cornes !!

Donc, voici mes bonnes résolutions. 

Chaque mois : 

1 - avancer la couture ch... euh... casse-pieds (vous savez, les ourlets, les fermetures-éclair, les coutures défaites...),
2 - terminer un projet commencé,
3 - réaliser  un objet tiré de l'un des innombrables livres, magazines de loisirs et carnets-où-l'on-colle-des-idées-de-loisirs-créatifs qui encombrent ma bibliothèque, ou tiré d'un de ces sites dont on sauvegarde l'adresse dans les signets, au cas où...
4 - utiliser un matériel acheté et laissé pour compte 
5 - essayer de réaliser une de ces idées qui surviennent dans le train ou au cours de très sérieuses conférences et que l'on note sur des petits bouts de papier qui s'accumulent au fond de boîtes qui s'empilent dans le placard,



La confiance n'excluant pas le contrôle, voici donc mon compte-rendu pour le mois de mai : 

1 - deux fermetures éclair recousues (n'attendez pas les photos, ça n'a aucun intérêt...)
2 - dernière peinture et cuisson (enfin!) des rouges pour un vide-poche  dans le style des céramiques de Talavera commencé il y a plus d'un an
Vide-poche Talavera
3 - le dessin du vide-poche est tiré du livre d'Isy Ochoa, que j'ai dans ma bibliothèque. Comment ça, c'est de la triche ? Bon, OK : 

3 - un bracelet perlé trouvé sur le site "Blog A La Cart" , mais crocheté en perles blanches sur coton blanc : 
Bracelet perlé du Blog A La Cart
modèle ici


bracelet perlé en version "ton sur ton"
4 - découpage de formes dans de l'argile qui sèche à l'air et qui jusque là se contentait de sécher dans mon placard... Reste à les peindre, évidemment, mais c'est un début. 


5 - bleuet en capsules Nespresso ET bleuets au crochet inventés et réalisés pour le 8 mai

- Bon, c'est pas tout ça, et vous les enfants... Quand est-ce que vous rangez votre chambre ?

Louise

mercredi 9 mai 2012

Bestiaire enchanté

La dernière fois que nous sommes allés en vacances dans la campagne profonde de la Creuse, monsieur, les enfants et moi-même, j'ai fait une petite erreur qui me coûte très cher aujourd'hui.

Alors que la voiture ralentissait, j'ai vu deux belles petites bêtes marrons à une vingtaine de mètres et je me suis écriée "oh regardez les enfants, des lapins !"
A ce moment-là, les deux lapins se sont gracieusement envolés d'un même élan, vu qu'il s'est avéré qu'il s'agissait de perdrix.

Depuis, dès que je parle d'un animal, les questions très spirituelles fusent dans la famille :
- Un chien ? Tu es sûr que ce n'était pas une vache ?
- Et le chat que tu as vu, il ne s'est pas envolé par hasard ?
- C'était une tortue avec des ailes ou avec des longues oreilles ?
Bref, j'ai perdu ce jour-là une grande partie de ma crédibilité de mère de famille omnisciente.

Pour me consoler, j'ai fait ma deuxième tentative de dessin au pastel sur le thème "bestiaire enchanté"...

Et voilà le résultat, dont le titre, est-ce bien la peine de le préciser, est évidemment :

Lapin de garenne dans les fougères



La prochaine fois,  je tente la tortue des montagnes ou le poisson des nuages...

Marie

PS : cela dit, s'il y a des pastellistes parmi les lecteurs de ce blog, j'aurais grand besoin d'explications et de conseils, par exemple sur la façon de s'y prendre pour ne pas faire des tâches partout, de tenir le pastel ou de l'utiliser pour faire des traits fins. Vous avez des livres ou des sites à me suggérer ?

lundi 7 mai 2012

Dans les champs de Flandres

Eh ! Oui ! Aujourd'hui, c'est le 7 mai, et ceux qui ne sont pas de cérémonie demain vont pouvoir  se payer une bonne petite grasse matinée... 
C'est aussi, avec le 11 novembre, le jour du Bleuet de France !
Vous allez croiser dans la rue des personnes qui vont essayer de vous vendre des bleuets de tissu à porter sur votre manteau... à moins que vous ne décidiez de fabriquer vous-même votre propre bleuet, en capsules Nespresso et perles de rocaille, par exemple : 
Bleuet en capsules dit "Bleuet Robocop" 
ou bien un bleuet au crochet avec un peu de cordonnet bleu et du coton noir,
Bleuet au crochet essai 1
ou  un bleuet, toujours au crochet, avec du cordonnet bleu roi et du coton bleu ciel
Bleuet au crochet essai 2
Bleuet au crochet essai 3
 ou encore une broche-bleuet en porcelaine....
Broche "In Flanders fields"
Evidemment, elle n'a pas pu s'en empêcher, la Louise, il a fallu qu'elle rajoute une phrase sur sa broche-bleuet, pour raconter une histoire !

Mais cette fois, c'est une vraie belle histoire :
Un médecin canadien engagé dans le Première Guerre Mondiale, le major John McCrae, écrit ce beau poème en 1915, après la deuxième bataille d'Ypres  :

In Flanders fields, mémorial de John McCrae
cf un essai de traduction à la fin de ce message
Publié dans le journal britannique Punch, ce poème devient vite très populaire, et, à la fin de la guerre, les Britanniques et les troupes du Commonwealth choisissent le coquelicot comme symbole pour rendre honneur aux morts de la guerre. De fin octobre jusqu'au 11 novembre, tout le monde porte un coquelicot à la boutonnière.
De son côté, la France choisit le bleuet, qui pousse aussi dans les champs de blé dévastés, et la Belgique choisit la marguerite pour garder la mémoire des soldats tombés. 
Après l'armistice, les "Gueules cassées" (les soldats mutilés ou défigurés) fabriquent de petits bleuets de tissu qui sont vendus pour les aider à vivre ou à faire vivre les familles des tués.
L'association "Le Bleuet de France", qui vend ces petites fleurs de tissu le 11 novembre et le 8 mai de chaque année, perpétue cette tradition et organise des actions au profit des anciens combattants, des pupilles de la Nation, mais aussi des blessés et des familles de tués dans les Opérations Extérieures contemporaines.

Bon, voilà, l'histoire... Un peu longue et un peu triste, mais comme, dans la famille de Marie et Louise, il y a :
- trois militaires en activité
- deux ex-officiers sous contrat tous deux devenus conjoints de militaire
- un jeune homme qui se prépare aux concours d'entrée dans l'armée
- un chat qui fut batailleur et qui a failli s'appeler "General San Martin"...

Vous devinez la suite !

Louise

Dans les champs de Flandres poussent les coquelicots
Entre les rangs et les rangs de croix
Qui marquent notre demeure ; et dans le ciel,
Les alouettes téméraires volent en chantant,
Un chant que l'on entend à peine dans le bruit des canons.


Nous sommes les morts. Il y a seulement quelques jours
Nous vivions, nous savourions l'aube et la lueur du soir,
Nous aimions, nous étions aimés, et maintenant nous sommes étendus
Dans les champs des Flandres.
Continuez notre guerre contre l'ennemi ; 


Nos mains défaillantes vous tendent
La torche ; Tenez-la bien haut.
Si vous trahissez notre confiance, la confiance des mourants, 
Nous ne dormirons pas, même si les coquelicots continuent à pousser
Dans les champs de Flandres.

mercredi 2 mai 2012

De l'usage des bons outils

Quand on commence une nouvelle activité, on a deux choix : l'amener jusqu'au sommet de la pointe de diamant de la technique et devenir LA spécialiste locale, puis régionale puis mondiale... Ou bien s'ouvrir par association à d'autre activités.


Dans le domaine de la frivolité, vu le retard pris sur les artistes de la dentelle à l'aiguille ou à la navette, aucune chance d'arriver un jour à la perfection... J'ai donc opté pour la deuxième solution, avec des ajouts de perles, de boules de feutre, d'anneaux, de fermoirs...


Ah ! les coups de sang, les cris et les larmes... Les anneaux qui cassent, les perles qui tirent le fil et celles qui le coupent carrément... Les casse-tête (comment on fait pour monter un anneau sur une perle, hein ?), les essais ratés, les aiguilles enfoncées dans les doigts...


Jusqu'au jour où l'on rentre dans une boutique de matériel pour loisirs créatifs et qu'au rayon bijouterie, on découvre : les mini-pinces et les aiguilles de bijouterie (celles qui servent à rattacher des perles, des cristaux, etc....) 


Je vous assure, ça change la vie ! 


Exemple : 
Comment transformer un bouton de manchette fatigué en déco pour bijou en frivolité ?
On passe l'aiguille dans le noeud, on coupe le surplus avec la pince coupante (la jaune) et on recourbe le bout avec la pince à bout rond (la verte).
Ca marche aussi avec les perles..
Avec les boules de feutre...
Pendentif Malva
Et voilà, après on se pique au jeu et on en fait tout un collier !
Collier Cuba
Les boules de feutre sont reliées par des aiguilles de métal façonnées en crochet des deux côtés avec la pince à bouts ronds.


Une fois compris le système, c'est tout un monde de possibilités qui s'ouvre ! Mon prochain essai ? Ce collier crayon trouvé sur le site Design Mom. Sympa, non ?


Collier crayon
Il ne reste plus qu'à trouver une mini-vrille pour percer les crayons...


Louise



NB : Je tiens à signaler que le "color designer " du collier Cuba est notre Gothique préférée, qui, par affection pour sa petite maman, a momentanément abandonné le noir (et violet) ou le noir (et rouge) pour arranger la palette.